L’imprimerie dans la BD

La bande dessinée met souvent en dessin des imprimeries et l’on voit bien que l'illustrateur s'est documenté pour représenter précisément la presse correspondant à l’époque de l’histoire racontée.

Fausse monnaie réalisée dans un atelier clandestin...

La fausse monnaie peut devenir une arme de guerre économique. Avant la seconde guerre mondiale, les nazis ont eu le projet d'inonder l’Angleterre de fausses livres sterling pour déclencher une crise inflationniste. «L’Ile Noire» fait implicitement référence à ce complot. Difficile de nommer cette presse offset qui ressemble à une Ab-Dick 360, mais peinte en noire comme une Heidelberg...

 

Intéressant, la première parution en 1938 de l’Ile Noire dans le journal du «Petit-vingtième», ou une presse à cylindre typo est utilisée... comme quoi les différentes éditions ont été actualisées techniquement, alors que l’histoire se situe toujours à la même époque!

 

 

Le Daily Star

Aux Etats Unis, Lucky Luke met la main à la pâte, assisté de son cheval Jolly Jumper, en aidant l'imprimeur d’un petit village du Far West à imprimer son journal «Daily Star». Le slogan du quotidien est "Indépendance toujours, neutralité jamais"!
La presse est une Washington Imperial No 3.

Le compositeur-typographe devient polygraphe...

… injure que prononce facilement le capitaine Haddock, ici en compagnie de Tintin!

Image Image Image Image
Image
Image

Renseignements

captcha
Recharger